À propos de

Olivier Labussière est chargé de recherche au CNRS, rattaché au laboratoire Pacte à Grenoble. Il est membre du directoire du laboratoire Pacte et responsable de l’équipe Environnements.

Mes travaux portent sur les reconfigurations d’accès aux ressources énergétiques en contexte de transition climat-énergie (énergies éoliennes, solaires, des marées, gaz non conventionnels). En particulier, ils interrogent le déploiement à très grande échelle de nouvelles technologies de l’énergie (« energy sprawl ») et leurs interactions avec les territoires, les paysages et la biodiversité.  Ce travail appelle à faire retour sur l’histoire de la pensée géographique, en particulier l’oeuvre de Jean Gottmann (1915-1994), afin d’étudier chez cet auteur l’émergence d’une pensée de l’ ‘espace relationnel’ organisée autour de la notion d’accès.

Parcours – après un doctorat en géographie et aménagement obtenu au laboratoire SET (Université de Pau, 2004-07), j’ai réalisé un post-doctorat sur l’émergence des paysages éoliens (France, Allemagne, Portugal) au CIRED (Paris, 2008-10). J’ai rejoins l’Université Joseph Fourier comme Maître de conférences en aménagement, rattaché au laboratoire PACTE (2010-15). Après avoir bénéficié d’une délégation CNRS (2015-16), j’ai intégré le CNRS comme chargé de recherche en 2016, au titre du poste « Energie et société » ouvert par la section interdisciplinaire 52.